Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

22/11/63 de Stephen King

26 Septembre 2013 , Rédigé par Jerry Publié dans #king Stephen

22/11/63 de Stephen King
  • Lecture du 8 Août 2013

Bizarrement et une fois n'est pas coutume je suis rentré très très rapidement dans l'histoire alors qu'en général avec mr king il faut au moins 200 pages voir plus pour commencer à ne plus pouvoir lâcher son roman, le temps qu'il place l'ambiance... alors que la pas du tout, et même après l'avoir fini en y repensant je trouve ce livre très différents du style habituel de ce maître du suspense et de l'horreur.... même la chute ma fortement étonnée !!!

Les personnages sont très attachants, le sujet intéressant, ce livre ma fait rêver enfaîte alors que d'habitude ses livres m'angoisse......, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde et j'ai adoré le style, l'écriture, les dialogues (bon ça c'est général à tous ses livres...). Ce bond en arrière avec des gens simples, plein de vrais valeurs et de connerie aussi faut le dire mais ça yen a dans toutes les époques lol.... puis cette question "et si" un grand roman écrit par un génie qui fait une fois de plus bien réfléchir.


Donc en conclusion très différent pour moi mais tout aussi addictif et passionnant !! j'ai adoré..

Imaginez que vous puissiez remonter le temps, changer le cours de l’Histoire. Le 22 novembre 1963, le président Kennedy était assassiné à Dallas.
À moins que...

Jake Epping, professeur d’anglais à Lisbon Falls, n’a pu refuser d’accéder à la requête d’un ami mourant : empêcher l’assassinat de Kennedy. Une fissure dans le temps va l’entraîner dans un fascinant voyage dans le passé, en 1958, l’époque d’Elvis et de JFK, des Plymouth Fury et des Everly Brothers, d’un taré solitaire nommé Lee Harvey Oswald et d’une jolie bibliothécaire qui deviendra le grand amour de Jake, un amour qui transgresse toutes les lois du temps.
Avec une extraordinaire énergie créatrice, King revisite au travers d’un suspense vertigineux l’Amérique du baby-boom, des « happy days » et du rock and roll.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article